RIENZO (C. di)

RIENZO (C. di)
RIENZO (C. di)

RIENZO COLA DI (1310 env.-1354)

Notaire romain de petite naissance, Cola di Rienzo s’exalte aux souvenirs des grandeurs de la Rome antique. Instigateur d’une révolte populaire tendant à restaurer le régime communal, le 20 mai 1347, il se fait céder par la foule romaine les plus grands pouvoirs. Ses partisans sont avant tout des popolani , animés d’un fort esprit antinobiliaire. Surpris, le pape Clément VI légalise le coup de force. Les nobles sont contraints à l’obéissance, une milice est armée, l’approvisionnement de la ville est assuré. Mais, très rapidement, ce tribun érudit, se proclamant «libérateur de la sacrée république romaine», prétend rendre à sa ville son importance universelle: Rome est déclarée capitale du monde, et c’est au peuple romain qu’est dévolue l’élection impériale; les Italiens sont citoyens romains et jouissent de la liberté romaine. La commune de Rome ressuscite, parée, dans l’esprit de Cola, de toutes les vertus de la République antique. En août 1347, lui-même «révèle» qu’il est une sorte de messie-empereur. Dès lors, il inquiète: le légat Bertrand du Deux est chargé par Clément VI de le poursuivre comme hérétique. Victorieux d’une révolte des barons, il s’aliène par des violences arbitraires et incohérentes une population éprouvée par la disette. Une émeute le décide à déposer sa charge le 15 décembre 1347.

En 1343, il a fait partie de l’ambassade envoyée à Clément VI, qui a élu Avignon pour résidence, afin de le persuader de regagner la Ville éternelle. Bien que cette démarche ait échoué, Rienzo y gagne la confiance et l’amitié du nouveau pape. Cette amitié autant que l’éloignement de Rome du pape d’Avignon expliquent l’indulgence, voire la protection, dont a joui le révolutionnaire et le rêve des Romains privés des pompes du Saint-Siège et voulant retrouver celles des César.

Excommunié, il fuit dans les Abruzzes, parmi les ermites de la Maiella, et son eschatologie délirante s’y exalte; un ermite lui révèle qu’il est destiné à amener l’Empire à relever l’Église. À Prague, où il expose ses vues à l’empereur Charles IV, l’évêque le fait incarcérer (1350), mais il est libéré par Clément VI. En 1353, le nouveau pape Innocent VI songe à l’utiliser à Rome, où le désordre ne cesse de croître, pour mater la noblesse et préparer ainsi le terrain à son énergique légat, le cardinal Albornoz. Le 1er août 1354, avec une petite troupe, Cola di Rienzo fait une entrée triomphale à Rome, paré par Albornoz du titre de sénateur. À l’issue d’un règne arbitraire et incohérent, marqué par des difficultés financières croissantes et d’impopulaires augmentations d’impôt, il est tué au cours d’une émeute, le 8 octobre 1354.

Cola di Rienzo, frère spirituel de Dante et de Pétrarque, ses contemporains, a partagé leurs idéaux: rêve d’une purification spirituelle de l’Église, aspiration ardente au rétablissement d’un ordre et d’une unité fondés sur la justice dans l’Italie déchirée. Mais ces intellectuels sont tous obsédés par un modèle mythique: la Rome antique de leurs livres et de leurs songes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rienzo — Das Denkmal Cola di Rienzos in Rom Cola di Rienzo (* Frühjahr 1313 in Rom; † 8. Oktober 1354 ebenda) war ein römischer Politiker und Volkstribun. Er wurde der Nachwelt besonders bekannt durch das dreibändige Romanwerk „Rienzi, or the Last of the… …   Deutsch Wikipedia

  • Rienzo — Riẹnzo,   Riẹnzi, Cola di, eigentlich Nicola di Lorẹnzo, italienischer Staatsmann und Humanist, * Rom um 1313, ✝ ebenda 8. 10. 1354; Sohn eines Schankwirts namens Lorenzo Gabrini und einer Wäscherin, wurde Notar und erwarb sich eine bedeutende …   Universal-Lexikon

  • Rienzo — biographical name Cola di 1313 1354 originally Nicola di Lorenzo Italian leader …   New Collegiate Dictionary

  • Rienzo, Cola di — (ca. 1313 1354)    Roman notary and leader of a popular uprising of the common people of Rome against the incom petent administration of the city by the absentee popes at Avignon. He had become fascinated by the surviving monuments of ancient… …   Historical Dictionary of Renaissance

  • Cola di Rienzo — Das Denkmal Cola di Rienzos in Rom Cola di Rienzo (* Frühjahr 1313 in Rom; † 8. Oktober 1354 ebenda) war ein römischer Politiker und Volkstribun. Er wurde der Nachwelt besonders bekannt durch das dreibändige Romanwerk „Rienzi, or the Last of the… …   Deutsch Wikipedia

  • Cola di Rienzo — Statue of Cola Di Rienzo by Girolamo Masini, erected in 1877 near the Campidoglio, where he was killed. Cola di Rienzo (or di Rienzi) (c. 1313 – October 8, 1354) was an Italian medieval politician and popular leader, tribune of the Roman people… …   Wikipedia

  • Cola Di Rienzo — Statue de Cola di Rienzo à Rome Cola di Rienzo (Rome, vers 1313 – 8 octobre 1354) était un homme d État de l Italie médiévale. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Cola di rienzo — Statue de Cola di Rienzo à Rome Cola di Rienzo (Rome, vers 1313 – 8 octobre 1354) était un homme d État de l Italie médiévale. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Cola di Rienzo — Statue de Cola di Rienzo à Rome Cola di Rienzo (Rome, mars ou avril 1313 – 8 octobre 1354) était un homme d État de l Italie médiévale. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Cola di Rienzo — Monumento a Cola di Rienzo en el Capitolio, en Roma, establecido en 1887. Nicola Gabrini, (* Roma 1313 – † 1354). Más conocido como Cola di Rienzi, fue tribuno del pueblo romano y proclamó en Roma una nueva forma de gobierno inspirada en la… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”